7 erreurs à ne pas faire sur un tapis de course

Quand on utilise une machine ou un appareil de fitness, on a tendance à oublier certains fondamentaux. Le tapis de course ne déroge pas à cette règle et bon nombre de coureurs commettent parfois des erreurs de débutant qu’ils n’auraient jamais fait lors d’une simple sortie en extérieur.

7 erreurs à ne pas faire sur un tapis de course

Même si courir sur un tapis de course à des avantages comme le fait d’être beaucoup plus sécurisant pour vos articulations, cela ne veut pas dire que vous éviterez toute blessure. Afin de tirer le meilleur parti de votre entraînement sur tapis de course, voici les 7 erreurs que l’on voit très couramment en salle de sport :

 

échauffement tapis de course

1

Sauter l’échauffement ou la récupération

Avant de commencer un programme d’entraînement sur tapis de course, il est très important d’avoir un temps d’échauffement. Au même titre qu’une sortie en extérieure, vous devez vous échauffer durant les première minutes de votre entrainement. Un grand nombre de personnes évitent l’échauffement par manque de temps et aussi parce que la séance se déroule en intérieur (aucune sensation de froid). C’est un grosse erreur qui pourrait vous blesser pour de longues semaines.

La récupération est aussi une phase primordiale d’un entraînement de running. Si vous avez déjà senti cette sensation d’étourdissement ou de vertige en descendant de votre tapis de course, c’est que votre phase de récupération n’a pas été assez longue. On voit même certaines personnes qui poussent leur tapis jusqu’au bout de la séance et à la fin il sautent directement de l’appareil. Vous trouvez ça naturel ? Notre corps n’est pas du tout fait pour ce genre de traumatisme. Avant de terminer un course intense, notre corps ralentit progressivement et c’est ce qu’il faut reproduire sur un tapis de course. Il faut entre 5 et 10 minutes de course, voir de marche, pour terminer un bon entraînement.

 

course-pas-naturelle

2

Une course pas naturelle

Cette erreur est surtout visible chez les débutants. En effet, courir sur un tapis de course peut parfois être déroutant surtout lors des premiers entraînements. Certaines personnes changent carrément leur façon de courir par peur de tomber. Ils prennent alors des positions très amusantes et font de courtes enjambées, ce qui est loin d’être une position de course naturelle.

Pour une séance sur tapis de course, il convient d’être bien détendu et de courir comme pour une sortie à l’extérieur. Évitez de changer vos habitudes de course, sous peine de vous retrouver avec des contractures et parfois des blessures facilement évitables.

 

accrocher-poignees-tapis-de-course

3

S’accrocher aux poignées

Beaucoup de personnes se tiennent au poignées du tapis de course lorsqu’il font une séance d’entraînement. Seulement voilà, se tenir à ces poignées n’est pas si bénéfique que ça, voir même néfaste pour votre santé. En effet, avoir les mains posées sur les poigneés du tapis de course peut vous amener à courber le haut du dos et les épaules. C’est tout simplement un mouvement non habituel pour votre corps qui pourra vous le faire comprendre avec des douleurs cervicales et dorsales. Bien courir sur un tapis de course, c’est courir droit, comme on a l’habitude de le faire quand on court dehors.

Parfois, on a le sentiment que se tenir aux poignées permet de garder le rythme et de travailler plus fort. En fait c’est tout le contraire, puisqu’en vous tenant vous réduisez la charge de votre corps et vous rendez ainsi l’exercice plus facile. Pour éviter de vous tenir sur les poignées, il vous faudra imaginer qu’elles ne sont plus présentes sur l’appareil. Si vous n’arrivez pas à les lâcher, c’est que l’exercice est trop difficile ou l’inclinaison du tapis trop importante pour vous.

 

seance-faciles

4

Des séances trop faciles

Si vous faites partie de ces personnes qui arrivent à lire un magazine pendant votre séance sur un tapis de course, c’est que vous ne travaillez certainement pas assez. Même s’il n’est pas recommandé de trop pousser ses exercices tous les jours, il est fortement conseillé de faire une ou deux séances par semaine qui seront plus difficiles.

Pour faire des séances plus poussées, vous pouvez augmenter l’inclinaison du tapis ou la vitesse pendant une partie de votre entrainement. Les programmes de fractionné sont un bon moyen de travailler de façon plus intense. Faites ces séances à raison d’une ou deux fois par semaine (changer 2 fois de suite) et vous constaterez une belle progression au niveau de votre forme physique.

 

sauter-tapis-de-course

5

Sauter du tapis sans ralentissement

C’est une évidence pour certains, mais on voit encore trop de personnes sauter d’un tapis en marche. Que ce soit pour aller chercher une serviette, une bouteille d’eau ou tout autre accessoire, vous devez descendre de votre tapis de course lorsqu’il est arrêté ou à rythme faible.

Comme nous vous le disions un peu plus haut dans cet article, sauter d’un tapis en pleine séance n’est certainement pas bon pour l’organisme. C’est le meilleure moyen de traumatiser vos articulations et de vous blesser bêtement. Prévoyez toujours l’ensemble des accessoires qu’il vous faut avant de commencer une séance et si vous avez besoin de quelque chose, prenez bien le temps de ralentir le mouvement avant de descendre.

 

courir-meme-rythme-tapis-course

6

Courir toujours au même rythme

Ce conseil est un peu du même type que le point n°4. Bon nombre d’utilisateurs de tapis de course effectuent des séances sur le même rythme. Tout d’abord vous ne progresser pas aussi bien que vous le voudriez et ce n’est pas bon pour votre corps. Tout d’abord, avant la séance il faut au moins 5 minutes d’échauffement sur un rythme lent. Après la séance, c’est aussi 5 minutes de récupération qu’il vous faudra (également sur un rythme lent).

Lorsque vous courrez en extérieur, votre rythme est très rarement le même. Les côtes, les chemins, la route ou encore les conditions météorologiques comme le vent font que vous êtes obligé de donner plus ou récupérer un peu plus à certains moments pour pouvoir garder le rythme. Vous faites le même temp sur 1 kilomètre et pourtant vous n’imposez pas le même rythme à vos muscles. Sur un tapis de course, votre rythme sera toujours le même pendant une séance. C’est pourquoi nous vous conseillons de modifier la vitesse ou encore l’inclinaison du tapis pour imposer un rythme différent à votre corps.

 

seances-difficile-tapis-course

7

Prévoir des séances trop difficiles

Certains coureurs pensent que courir sur une pente raide est un très bon exercice pour progresser. Mais courir pendant toute une séance sur une pente raide n’est jamais une très bonne idée. C’est surtout un moyen de se blesser.  Feriez-vous un entraînement entier sur une seule côte ? C’est tout simplement impossible et même un entrainement en montage serait différent et bien plus adapté.

Vous devriez tout simplement éviter de courir plus de 5 minutes sur une inclinaison trop raide de votre tapis de course. Avec plusieurs inclinaisons durant votre entrainement, vous ferez une séance de bien meilleure qualité.