Les blessures courantes sur un rameur et comment les prévenir

Qu’on se le dise, absolument personne ne souhaite souffrir d’une blessure. Et pourtant, c’est à force de s’entraîner toujours plus longtemps et toujours plus dur que les risques de déchirures ou d’entorses deviennent fréquents. Si se servir d’un rameur représente une alternative prudente dans le cadre du développement musculaire – il faut dire qu’un rameur est bien plus sûr qu’un tapis de course ou qu’un vélo elliptique –, il n’est pas non plus impossible de vous blesser en utilisant ce genre d’appareil. En effet, c’est en passant à l’étape supérieure et en vous entraînant à un niveau avancé que les risques de blessures seront les plus importants. Nous allons vous aider à y remédier.

Les blessures sur rameur les plus fréquentes

Les blessures du bas du dos

Plus de 75% des individus sur terre souffrent du bas du dos à un moment donné de leur existence. Les sportifs qui font du rameur connaissent bien cette douleur stridente qui est susceptible d’intervenir à tout moment sans réelle raison apparente. Même si ce genre de douleur n’est pas toujours à prendre au sérieux et finit par disparaître, elle est inconfortable, parfois à tel point qu’elle vous empêche de vous entraîner. Les blessures du bas du dos sont généralement provoquées par une usure musculaire dans cette région sensible du corps humain ou par une mauvaise technique.

Pour vous aider à prévenir les douleurs en bas du dos :

  • Pratiquez des exercices de cross-fit nombreux et variés : course à pied, natation et musculation. Cela vous aidera à diversifier votre régime musculaire et à reposer les muscles non-sollicités.
  • Adoptez une posture efficace dans votre vie de tous les jours. Il ne suffit pas de se tenir bien droit lorsque vous êtes assis devant votre ordinateur ou dans votre voiture par exemple. Restez posé et faites le moins d’efforts possible.

Les contusions des reins

Très connues des athlètes en aviron professionnels, les contusions du ou des reins sont provoquées par un stress opérationnel lors d’un mouvement spécifique. Si vous ressentez une douleur dans la zone concernée lorsque vous effectuez des coups de rame ou que vous respirez profondément, il se peut que vous ayez subi ce que l’on appelle une fracture de stress.

Pour vous aider à prévenir les contusions des reins :

  • Commencez par faire des pompes et du développé-couché pour renforcer vos muscles et empêcher les risques de contusion.

Les inflammations des articulations

Ici, il s’agit même précisément d’inflammations au niveau des articulations de l’épaule. Les petits sacs de liquide permettant aux muscles de glisser facilement sur les autres muscles et les os sont endommagés et causent une vive douleur. Les épaules sont souvent concernées mais cela peut également être le cas des hanches et des genoux s’ils sont fragiles.

Pour vous aider à prévenir les inflammations des articulations :

  • Pensez à bien vous étirer avant chaque séance de rameur.
  • Effectuez des sessions de résistance musculaire à l’aide d’altères.

Les ampoules aux mains

Très souvent négligées par les débutants, les ampoules aux mains ne sont pas si sérieuses que cela mais peuvent tout de même être très inconfortables et vous empêcher de réaliser vos mouvements comme il se doit. Une bonne paire de gants antidérapants peut véritablement vous aider à ce sens. Mais ce qui comptera vraiment, c’est que l’ergonomie des poignées de votre appareil soit au rendez-vous. Et croyez-nous, ce n’est pas le cas de tous les rameurs.

Pour vous aider à prévenir les ampoules aux mains :

  • Nettoyez les poignées avec un chiffon humide après l’entraînement afin de supprimer les bactéries.
  • Stoppez toute activité si vous voyez l’apparition d’oedèmes sur la paume de vos mains.

Conseils généraux pour ramer l’esprit serein

Soigner les blessures du dos musculation

Pour éviter tout risque de blessure lorsque vous ramez, il y a des étapes à suivre à la lettre. Parfois, il suffit d’un petit peu de bon sens pour être épargné des pires bobos !

Améliorer sa technique de l’aviron

Assurez-vous d’être positionné correctement sur votre rameur. Il faut que vous mouvements de rame soient coordonnés et que vous mainteniez une bonne posture durant l’effort. Ainsi, vous devrez vous asseoir bien droit sur le siège du rameur, votre tête bien haute, les yeux regardant droit devant. Assurez-vous également que votre nombril soit tirée dans votre colonne vertébrale.

Ne pas aggraver les blessures antérieures

Vous avez déjà subi des blessures aux dos, aux poignets, aux genoux ? Dans ce cas, ne vous surestimez pas pendant l’effort. Nous vous recommandons aussi vivement de vous approcher de votre médecin pour que vous trouviez ensemble les meilleurs façons de protéger les zones sensibles de votre corps.

Faire du renforcement musculaire

Suivre un programme de remise en forme ou de renforcement musculaire vous aidera à gagner en tonus, en résistance et vous aidera peut-être même à améliorer votre posture. Pensez donc à intégrer des exercices d’aérobic, de souplesse, de force et d’endurance pour éviter les blessures inattendues. De même, il est indispensable que vous vous échauffiez avant l’exercice, et que vous vous étiriez à la fin de ce dernier.

Entraîner correctement son dos

Quand on fait du rameur, c’est le dos qui est le plus exposé aux blessures. Aussi, soyez vigilant en ce qui concerne votre dos. Renforcez-le par le biais d’exercices de résistance musculaire spécifiques. Prenez aussi garde lorsque vous soulevez des objets lourds. Il est important de connaître et d’accepter vos limites physiques.

Laisser un commentaire