Quels muscles fait travailler le rameur ?

S’entraîner avec un rameur présente bien des avantages. Non seulement cela est un moyen idéal de brûler des calories, mais cela permet aussi d’améliorer sa santé cardiovasculaire. Enfin, et c’est justement cela qui nous intéresse aujourd’hui, travailler avec un rameur contribue à développer l’intégralité du système musculaire de notre corps. Eh oui, ramer permet de faire de l’aérobic tout en douceur et cette discipline est particulièrement adaptée aux pratiquants qui sont soucieux de leurs articulations. Ainsi, contrairement à la course à pied, le rameur ne mettra jamais vos genoux en péril par exemple.

Néanmoins, avant de vous entraîner sans relâche sur le rameur que vous avez choisi, veillez à développer une bonne technique, laquelle vous sera transmise par un coach personnalisé ou par l’intermédiaire d’une documentation minutieuse et avisée. 

Un entraînement complet du corps avec son rameur

Il n’y a rien de tel qu’un rameur pour muscler l’intégralité des muscles de votre corps. En effet, le haut et le bas du corps sont sollicités en permanence afin d’effectuer un coup de rame fluide et ample. On dira que c’est une très bonne chose, mais aussi une mauvaise chose selon la façon dont vous percevez l’exercice.

C’est une bonne chose dans la mesure où un rameur vous fera bien transpirer et que vous ne trouverez pas de programme d’entraînement plus complet sur le marché. C’est une mauvaise chose dans le sens où, contrairement à un vélo elliptique, vous n’aurez jamais l’occasion de reposer vos bras tout en continuant à travailler sur la machine.

En effet, les rameurs sont des appareils exigeants, qui vous demandent d’aller au bout de vous-même. Avec un rameur, la triche est impossible. Mais finalement, on ne peut pas dire que cela soit réellement une mauvaise chose, n’est-ce pas ? Si vous consultez cette page, c’est que vous êtes motivé à l’idée de vous façonner un corps solide, de tonifier vos muscles, et cela, un rameur le fera sans jamais vous décevoir. Regardons maintenant plus en détail quels sont les muscles qu’un rameur met à contribution.

rameur groupes musculaires

Les muscles du dos

Un rameur vous fera travailler votre dos comme nul autre appareil de fitness. Et vous allez voir que les muscles sollicités par un rameur sont on ne peut plus nombreux.

Le muscle grand dorsal

Tout le mouvement d’extension des bras et le relâchement des poignées qui s’en suit sont contrôlés par le muscle grand dorsal. Le muscle grand dorsal est le plus grand muscle du dos : il couvre partiellement les trapèzes mais s’étend également jusqu’à la section moyenne-basse du dos.

Les trapèzes

Lorsque vous tirez sur le guidon du rameur, c’est ce muscle que votre corps sollicite. Les trapèzes sont en charge de stabiliser et de contrôler les mouvements du cou et des omoplates.

Les rhomboïdes

Ces muscles qui épousent une forme de parallélogramme soutiennent les trapèzes lorsque les épaules sont tirées vers l’arrière. Ils se situent entre la colonne vertébrale et les omoplates.

Les muscles des bras

Il est évident que les muscles des bras ne seront pas délaissés. Utiliser un rameur vous permettra de bien dessiner la partie supérieure de vos bras.

Les deltoïdes

L’ensemble du mouvement circulaire déployé sur un rameur fait travailler les deltoïdes, notamment lorsque vous relâchez les poignées. Les deltoïdes sont des muscles spécifiques nichés dans les épaules, qui son reliés à l’humérus, aux omoplates et à la clavicule. Ils sont essentiels à la réalisation du coup de rame.

Les triceps

Lorsque vous tirez les poignées en direction de votre corps, ce sont les triceps qui prennent immédiatement le relai, notamment au moment où vous commencez à relâcher les épaules et à tendre vos bras.

Les biceps

Il s’agit des muscles situés à l’avant de vos bras. Ils entrent en action quand vous pliez vos bras au niveau du coude dans votre direction.

Les muscles des jambes

Le bas du corps n’est pas en reste. Si on pense à tord que les rameurs n’ont aucune force dans les jambes, voilà qui vous prouvera le contraire.

Les fessiers

S’ils sont moins actifs que les muscles principaux du bas du corps, les fessiers sont tout de même mis à contribution lorsque vous réalisez un coup de rame.

Les quadriceps

Localisés à l’arrière de vos cuisses, ils déploient une grande quantité d’énergie lorsque vous genoux sont recourbés et que vous revenez sur votre position de départ.

Les ischio-jambiers

Il s’agit des muscles les plus imposants du bas du corps. Ils sont sollicités tout au long du mouvement de rame, surtout lorsque vous poussez votre corps vers l’arrière.

Les muscles abdominaux

La ceinture abdominale joue un rôle clé car elle permet au corps entier de trouver le juste équilibre et elle permet une meilleure gestion des efforts si suffisamment développée. 

Les érecteurs du rachis

Ce groupe de muscles est très important pour l’équilibre du bas du dos. D’ailleurs, cette partie là du corps fait souvent l’objet de blessures diverses. En ramant, notamment en recourbant votre dos puis en l’alignant, vous solidifiez les muscles érecteurs dans la continuité des mouvements réalisés par vos jambes.

Les obliques

Situés aux angles de l’abdomen, les obliques interviennent régulièrement pour stabiliser le corps. Ils sont indispensables pour rester bien droit d’autant plus qu’en cas d’effort prolongé, le corps humain a la mauvaise habitude de s’entortiller, la faute à des muscles endoloris.

Les abdominaux

Si un rameur cible essentiellement les muscles des jambes, des bras et du dos, il ne délaissera pas pour autant vos muscles abdominaux. En effet, ces derniers jouent un rôle prépondérant, d’autant plus qu’ils supportent l’intégralité du poids du corps lorsque vous vous penchez lentement en avant et vous redressez vers l’arrière.

Des rameurs qui ciblent davantage de muscles

Les rameurs font travailler l’ensemble du corps de manière uniforme. Néanmoins, il existe des modèles de rameur qui proposent des options différentes. Ainsi, on peut trouver des rameurs dont les programmes permettent de muscler une partie ciblées de votre anatomie.

Comme vous le savez déjà certainement, l’agencement de votre appareil peut jouer un rôle crucial dans votre développement musculaire. Ainsi, les rameurs pliables peuvent ne pas vous offrir les mêmes résultats que les rameurs statiques. Un rameur peut être équipé de poignées fixées à des barres tandis que celles d’un autre modèle seront reliées à un câble permettant une plus grande amplitude du mouvement.

Puis intervient l’éternelle question de la résistance. Il est évident que plus la difficulté sera haute, plus vous ferez travailler vos muscles. Il incombe à l’usager de choisir le type de résistance le plus susceptible de répondre à ses besoins : une résistance avec deux pistons reliés aux poignées, un tourniquet de ventilateur pour une résistance à air, ou bien des composants magnétiques pour vous faire suer dans des conditions professionnelles ?

Laisser un commentaire