Peut-on s’entraîner sur tapis de course pour une compétition ?

Vous avez l’intention de courir un marathon au printemps prochain, mais les conditions climatiques font que vous ne pouvez faire de sorties extérieures ? Beaucoup de runners se retrouvent sur leur tapis de course pendant les longues journées d’hiver. La pluie, le froid ou encore l’obscurité sont autant de facteurs qui ne permettent pas de s’entraîner efficacement.

S’entraîner sur un tapis de course permet de se maintenir en forme, mais vous vous demandez surement si cet entraînement sera assez efficace pour préparer votre prochaine compétition. Voici notre élément de réponse :

Entrainement sur tapis de course pour une compétition running

Nous sommes un grand nombre à devoir changer notre façon de s’entraîner pendant les quelques mois d’hiver. Le tapis de course est une très bonne alternative pour se maintenir en forme et même s’il possède beaucoup d’avantages, est-il suffisant ? Dans un article précédent, nous avons pesé le pour et le contre d’une sortie extérieure contre un entraînement sur tapis de course. Ici, nous vous donnons quelques conseils pour bien vous préparer à votre prochaine compétition.

Prévoyez toujours une sortie extérieure

Quand on se prépare pour une compétition, on doit généralement suivre un programme bien organisé. Vous avez certainement un nombre de sorties à faire pour la semaine. Que ce soit sur tapis roulant ou en extérieur, vous pouvez faire ces sorties sans problème, mais il va falloir être intelligent dans vos choix. En effet, au cours de votre programme d’entraînement, il doit y avoir une sortie plus longue que les autres. C’est cette sortie qui doit se faire absolument en extérieur. Une course longue durée par semaine permettra à votre corps de vous réhabituer à la surface.

Entraînement running extérieur

Si vous arrivez à faire au moins un longue sortie par semaine en extérieur, vous devriez pouvoir tenir la cadence pendant votre prochaine course. Durant le reste de la semaine, si le temps n’est pas au rendez-vous, vous pouvez très bien faire vos entraînements de plus courte durée sur tapis de course. Vous évitez ainsi l’ennui d’une très longue séance sur tapis de course et gardez votre motivation au beau fixe. De plus, si vous vous entraînez en salle de sport, certains règlements empêchent l’utilisation d’un même appareil pendant plus d’une heure, donc vous serez obligé d’écourter vos séances.

Des entraînements variés

Ce n’est pas parce que vous faites vos séances sur tapis de course qu’elles doivent être monotones. Cette surface est bonne, surtout en hiver, pour donner un peu de répit à vos articulations. Vous pouvez alors prévoir des séances de fractionné afin de changer un peu de routine. Certains appareils disposent déjà de programme permettant ce type de séance.

Idéal pour s’adapter ?

Si votre prochaine course se produit en milieu ou fin de printemps, vous allez certainement avoir un temps plus chaud. Courir en intérieur permet de s’adapter plus rapidement à la température que vous aurez dans quelques mois. C’est un petit avantage, mais il devient très important sur les longues distances. Il vous évitera notamment ce petit temps d’adaptation que vous pourriez avoir quelques semaines avant la date butoir.