Réduire les Glucides pour Perdre du Poids : Une Bonne Idée ?

Vous souhaitez maigrir plus vite ? Pourquoi ne pas adopter une diète sans glucides ? Les régimes sans glucide sont réputés pour vous aider à mincir car ils encouragent l’organisme à puiser dans ses ressources en graisses. Vous n’êtes pas sans savoir que les produits dits raffinés tels que le pain blanc et le sucre entraînent l’activation d’insuline, une hormone qui favorise le stockage des graisses dans le corps. De plus, l’insuline vous ouvre aussi l’appétit et à cause d’elle, les graisses corporelles ne sont pas transformées en énergie.

Aussi, il est important que vous soyez capable de renoncer aux aliments mentionnés plus haut. À ce stade de votre lecture, vous avez certainement saisi quel est le principe de base pour maigrir : en adoptant un régime pauvre en glucides, vous permettez à votre corps de vider ses stocks de graisses, et vous perdez du poids plus facilement ! Mais cela est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. De plus, il est important que vous appreniez à déterminer les aliments que vous devez dès maintenant proscrire de votre alimentation !

LES GLUCIDES AU COEUR DU DÉBAT MINCEUR

Néanmoins, la consommation de glucides fait sacrément débat à l’heure actuelle, notamment lorsqu’elle est associée à la perte de poids, les derniers régimes tendance soulevant indirectement son intérêt. Ainsi, le Docteur Atkins s’est attaqué de front aux glucides en disant qu’ils étaient mauvais et en faisant indirectement croire que les aliments de type féculents étaient très « engraissants ». Le Nouveau Régime Atkins est d’ailleurs toujours aussi pauvre en glucides, sans limitation de calories toutefois. Ce dernier privilégie la consommation d’aliments à densité nutritionnelle élevée tout en diminuant les sucres et glucides raffinés.

Pourtant, si l’on doit réduire la quantité de sucre que l’on consomme, notamment tous les dérivés comprenant du sucre ajouté, il est important que chaque repas soit suffisamment riche en glucides. En effet, les spécialistes disent depuis toujours que notre organisme ne doit pas manquer de carbohydrates. Dans ce cas, que faut-il donc croire ?

LES GLUCIDES : À QUOI SERVENT-ILS AU JUSTE ?

Les glucides sont un petit peu comme le carburant du corps humain : ils constituent notre principale source d’énergie, c’est d’ailleurs pour cela qu’on les appelle aussi carbohydrates. Cependant, contrairement aux protéines et aux lipides, les glucides ne sont pas des nutriments essentiels ; notre corps peut en effet les créer à partir de n’importe quel nutriment ! Dans la nourriture, on trouve trois types de carbohydrates : le sucre, l’amidon et les fibres.

On trouve du sucre de manière naturelle dans tout un tas d’aliments, notamment les fruits, le miel, les légumes et le lait. D’autres formes de sucre peuvent être ajoutées à la nourriture ou aux boissons mais celles-ci ne sont pas naturelles.

L’amidon est un glucide complexe composé de chaînes de molécules de D-glucose. En gros, il est la réunion de plusieurs unités de sucre qui ont fusionné entre elles. On trouve de l’amidon dans de nombreuses plantes. Les aliments riches en amidon tels que le pain, les pommes de terre et les pâtes fournissent un apport en énergie régulier au corps.

Les fibres alimentaires sont des enzymes d’origine végétale qui ne sont ni absorbées ni transformées durant la digestion. Elles sont clairement indispensables au bon fonctionnement du transit intestinal. Les haricots, les lentilles et le blé complet sont riches en fibres.

POURQUOI LE CORPS A-T-IL BESOIN DE GLUCIDES ?

Régime sans glucide : efficace ou non ?

Ils sont source d’énergie

Les carbohydrates sont importants pour l’organisme pour un grand nombre de raisons. Tout d’abord, ils constituent une source exceptionnelle d’énergie. Selon les recommandations en matière de santé, les carbohydrates devraient composer la base de notre alimentation (à hauteur de 4Kcal par gramme). Les carbohydrates se décomposent en glucose durant la digestion, avant d’être absorbés par le système sanguin. L’insuline aide alors le glucose à intégrer les cellules du corps, il est finalement transformé en énergie.

Ils améliorent la santé

Les végétaux, les légumineuses, le blé complet et les pommes de terre non pelées sont une excellente source de fibres. Or, les fibres sont indispensables à un régime nutritif équilibré. Ils facilitent la digestion, réduisent les risques de constipation et peuvent même diminuer le cholestérol. Selon Planète Santé, les fibres sont une arme précieuse pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

Ils sont peu caloriques

De plus, les carbohydrates contiennent moins de calories que les matières grasses. Par ailleurs, les aliments riches en amidon forment une excellente source de fibres, si bien qu’ils sont idéaux pour perdre du poids. En remplaçant les aliments gras ou dont la teneur en sucre est trop importante par une nourriture riche en fibres, vous consommerez moins de calories.

DOIT-ON VRAIMENT SE PRIVER DE GLUCIDES ?

Si les glucides sont si précieux pour l’organisme, et si certains d’entre eux permettent même de réduire notre apport en calories, pourquoi donc faudrait-il les supprimer de notre alimentation ? En effet, alors qu’on pourrait certainement survivre sans sucre, se passer de carbohydrates est très difficile. Après tout, ils sont notre principale source d’énergie, vous vous rappelez ? Et pourtant, en l’absence de glucides, l’organisme est capable de solliciter d’autres nutriments pour créer de l’énergie. Ainsi, ce sont les protéines et les graisses qui seront mis à contribution.

Pourtant, éliminer toutes formes de glucides de votre régime alimentaire peut vous exposer à des risques de carences en nutriments, ce qui peut causer des problèmes, à moins bien sûr que vous ne consommiez les bons substituts. Dans tous les cas, il est prouvé que remplacer les carbohydrates par des matières grasses conduira à un apport excessif en graisses saturées, principale cause de cholestérol et donc de tension artérielle.

LES AVANTAGES DES RÉGIMES PAUVRES EN GLUCIDES

En règle générale, les régimes faibles en glucide ne s’accompagnent d’aucun sentiment de satiété. En effet, en adoptant des aliments variés et en consommant suffisamment de protéines, on ne ressent aucune sensation de faim. D’ailleurs, les dernières permettent la sécrétion de corps cétoniques, ce qui diminue drastiquement l’appétit.

De plus, nombreuses sont les études démontrant les bienfaits d’un régime de type Atkins par exemple. En effet, ce type de régime serait le plus efficace pour perdre du poids. Contrairement aux régimes LEARN et Ornish, qui se rapprochent des recommandations traditionnelles des nutritionnistes, ce serait bel et bien la diminution de glucides qui offrirait les résultats les plus probants. Les régimes faibles en glucides permettraient de perdre deux fois plus de poids que les deux autres. Cerise sur le gâteau (sans sucre, de préférence) : ils contribuent à l’amélioration de l’état de santé des sujets, qui voient leur taux sanguin de triglycérides diminuer.

LES INCONVÉNIENTS DES RÉGIMES PAUVRES EN GLUCIDES

Attention cependant, car les régimes pauvres en glucides ne sont pas parfaits. En effet, ce mode de diète est à « taille unique » dans la mesure où il ne prend pas en considération les différences génétiques des individus voire leurs apports nutritionnels particuliers. Ainsi peuvent-ils induire l’effet yo-yo tant redouté par certains à cause de la restriction conséquente sur le choix des aliments.

De plus, la consommation de viandes blanches sans sucres peut tout à fait augmenter les risques de cancer si on abuse de ce genre d’aliments. Comme vous le savez, la surconsommation de protéines altère le fonctionnement des reins. D’ailleurs, elles sont à proscrire pour les personnes souffrant de diabète. Enfin, les risques de carence peuvent être importants. Des études sérieuses démontrent qu’après deux mois, les sujets suivant des régimes faibles en glucides étaient à risque, la faute à l’absence prononcée de vitamine B1, d’acide folique, de vitamine C et de magnésium.

QUATRE FÉCULENTS À ÉLIMINER DE VOTRE RÉGIME

Les féculents contribuent bien souvent au stockage de graisses, bien qu’ils ne soient pas non plus vecteurs d’obésité. D’ailleurs, l’organisme a besoin des féculents. Aussi, ne les éliminez pas totalement de votre alimentation, surtout si vous ne cherchez pas à perdre du poids ! Néanmoins, si vous êtes de ceux qui veulent mincir efficacement, il y a quatre types de féculents auxquels vous devriez renoncer.

Le riz blanc

Saviez-vous que le riz blanc est l’alimentation de base des sumos ? Incroyable, n’est-ce pas ? Il faut dire que ces lutteurs japonais imposants mangent plusieurs kilos de riz tous les jours, et ce dans le seul but de s’engraisser. De ce fait, à moins de vouloir faire subir à votre corps le même sort que celui de ces athlètes, nous vous conseillons fortement de vous abstenir de manger du riz blanc. Préférez plutôt le riz complet, qui est moins riche en glucides, sans toutefois en abuser.

Les pommes de terre

Le site Manger Bouger a beau faire l’éloge du célèbre gratin de pommes de terre (et il a bien raison puisque ce tubercule comestible depuis la nuit des temps est riche en vitamines C, B6, potassium, cuivre, manganèse et fibres) mais si vous voulez que votre régime sans glucide soit payant le plus rapidement possible, il vous faudra dire adieux aux patates. Il faut dire que dans les pays occidentaux, la pomme de terre est souvent cuite dans du beurre ou dans de l’huile. Si vous ne pouvez pas vous en passer, mieux vaut donc la cuire à la vapeur ! Dans tous les cas, vous devrez tout faire pour ne pas basculer dans un régime glucidique !

Le pain blanc

Vous le savez sans doute déjà. Les aliments composés de farine blanche – c’est à dire de farine raffinée -, sont les plus nocifs pour votre ligne. Si vous voulez avoir un ventre plat, vous devriez vous en passer. En effet, les aliments à base de farine raffinée comme le pain blanc sécrètent beaucoup d’insuline, ce qui entraîne le stockage des graisses, la sensation de faim chronique, en bref, tout ce que vous devez éviter ! Un bon substitut au pain blanc n’est autre que les céréales complètes. En effet, elles vous donneront l’impression d’avoir bien mangé et ne dérègleront pas la production naturelle d’insuline.

Les pâtes à la farine de blé

Pareillement, les pâtes à la farine de blé raffinée sont à éviter. Si vous souhaitez maigrir, sachez qu’il n’y a sûrement rien de pire que de dévorer une grosse assiette de pâtes blanches le soir. Vous êtes souvent en extase devant les publicités Panzani qui passent à la télévision ? Dans ce cas, retirez le cordon d’alimentation de votre téléviseur ! Pour rendre votre diète sans glucides 100% efficace, préférez le quinoa. Il n’y a pas de meilleure alternative !

QUELQUES BONS FÉCULENTS À INTÉGRER À VOTRE RÉGIME

Finalement, l’équation n’est pas si compliquée que cela. Pour mincir, il vous suffit d’éliminer les « mauvais féculents » et de les remplacer par de « bons féculents ». Commencez donc par changer votre source de glucides. Tirez un trait sur les féculents et les produits riches en glucides et optez pour des fruits et légumes à la place. De cette façon, vous ne serez pas sujet au traditionnel pic d’insuline, lequel encourage le stockage des graisses.

Vous n’avez pas besoin de faire un régime sans glucide drastique pour perdre du poids. Apprenez simplement à manger mieux, à consommer les bons aliments pour votre corps. Au final, le meilleur régime pauvre en glucides sera composé de :

  • Fruits et légumes : tous les fruits et légumes sont bons pour le corps.
  • Protéines : aussi bien végétales qu’animales, viandes rouges à éviter.
  • « Bons gras » : on entend par là l’avocat ou les fruits secs par exemple.

RÉGIME SANS GLUCIDE : D’AUTRES PISTES DE RÉFLEXION

Certains individus constateront que l’adoption d’un régime pauvre en glucide sera plus efficace sur leur ligne que d’autres. Selon les cas, des groupes de personnes bien spécifiques tireront davantage de bienfaits de ce type de régime sans glucide.

Quand les régimes faibles en glucides sont-ils les plus efficaces ?

Il existe en effet certains groupes de personnes à qui les bienfaits d’un régime pauvre en glucides seront bénéfiques à coup sûr. Cela est notamment le cas des personnes souffrant de diabète de type 2 et de syndromes métaboliques, car elles sont naturellement plus résistantes à l’insuline. Néanmoins, ces personnes là devraient discuter avec leur médecin traitant avant de démarrer de telles régimes.

Faut-il réduire les glucides ou diminuer les calories ?

Si vous doutez encore des bienfaits d’un régime pauvre en glucide, assurez-vous simplement de partager votre consommation quotidienne de calories de la manière suivante : 50% de glucides, 25% de matières grasses et 25% de protéines. L’idéal serait bien sûr que vous diminuiez l’approvisionnement calorique et que vous fassiez le tri dans le type de glucides que vous consommez. C’est la stratégie la plus efficace et la plus durable qui soit.