Thé Vert : Comment peut-il nous Aider à Perdre du Poids Naturellement ?

Le Thé vert est un breuvage reconnu pour ses vertus exceptionnelles sur la santé. Consommé quotidiennement au Japon, il ne serait pas étranger à la longévité et à la zénitude des habitants de ce pays.

Riche en antioxydants et en divers nutriments et minéraux, il serait une véritable mine d’or pour notre organisme. Mieux, pour nous qui sommes toujours à l’affut de bons plans pour perdre du poids ou nous maintenir, il semblerait que le Thé vert puisse nous aider !

Comment ? Nous vous disons tout, des études, qui ont été menées sur le sujet, dans la suite de cet article !

Un peu d’Histoire !

Le Thé vert est consommé en Asie depuis des milliers d’années. On a même retrouvé des traces de consommation de cette boisson, dans la Chine du Sud-Ouest, qui remonteraient à 3 000ans. Elle aurait ensuite gagné l’Inde puis le Japon.

Le Thé vert fut même longtemps considéré comme une denrée de luxe et à l’image du sel, servit dans le prélèvement de l’impôt durant la dynastie Song. (1) Aujourd’hui produit en quantités énormes, le Thé vert est couramment consommé autour du monde.

A retenir
Le Thé vert est une boisson connue et appréciée depuis des millénaires.

Les composés nutritionnels de cette boisson

Le Thé vert est riche en flavonoïdes, en catéchines et en polyphénols. Parmi les plus importants, il y a l’épicatéchine, l’épigallocatéchine, la gallocatéchine et les dérivés du gallate. C’est grâce à ces éléments que le Thé vert possède les nombreuses vertus que nous développerons au fil de cet article.

Il possède aussi d’autres composés protecteurs tels que l’acide linoïque, le quercétine, la caféine, la théobromine mais aussi de la pectine, du glucose, du fructose et des minéraux comme le magnésium, le chromium ou encore le zinc et pour finir, de la chlorophylle et des caroténoides.

A retenir
Le Thé vert est une vraie bombe nutritionnelle composée de nombreux minéraux, nutriments et antioxydants.

Quels sont les bienfaits de ce breuvage ?

Comment le Thé vert peut-il assurer belle et longue vie ? La Mayo Clinic répond à la question, en réalisant un digest des différentes études menées sur cette plante. D’après ces études il semblerait que le thé puisse :(2)

  • Réduire l’athérosclérose et donc le risque cardiovasculaire
  • Lutter contre l’hypertension
  • Abaisser les taux de cholestérol
  • Éviter le cancer
  • Aider la mémoire
  • Aider à la conservation d’une bonne ostéodensitométrie

Allons un peu plus loin : que dit la science ?

A retenir
Le Thé vert aurait une multitude d’effets positifs sur notre corps. Il diminuerait le risque d’accident cardiovasculaire, boosterait la mémoire, éviterait le cancer…
1

Un véritable protecteur de la santé cardiovasculaire

Une étude, rapportée par l’Oregon state University, a mis en évidence que la consommation de certains antioxydants tels que le flavan 3 ols ou l’anthocyanidine, très présents dans le Thé vert, avait un effet protecteur sur la santé cardiovasculaire. (3)

Véritables facteurs limitant l’hypertension et réduisant, de fait, les risques d’accident vasculaire, ces antioxydants seraient associés, dans cette boisson, à au moins 10 composés aux effets bêtabloquants et environ 16 composés diurétiques. Bref autant d’éléments qui vont naturellement entretenir la santé de vos artères et qui se révèleront intéressants lors d’un régime.

Le journal Chinese Medicine a publié, lui aussi, des études allant dans ce sens et a ajouté un élément important : tous ses bienfaits auraient un effet antiinflammatoire et préviendrait de cette façon les maladies des veines, mais aussi le diabète et certains cancers.

A retenir
Les composés du Thé vert diminuent l’hypertension, ont des effets bêtabloquants et diurétiques et, à ce titre, sont capables de prévenir les risques cardiovasculaires.
2

Un allié dans la prévention de certains cancers

Le cancer est dû à une prolifération de cellules mutantes, elle-même liée à un stress oxydatif. Il a d’ailleurs été prouvé que les antioxydants avaient un pouvoir protecteur en réduisant le stress oxydatif. (4) Le Thé vert est une énorme source d’antioxydants et il semble donc évident qu’il puisse réduire l’impact du stress oxydatif et par là même limiter l’incidence de certains cancers.

Il a ainsi été prouvé que la consommation de Thé vert permettait de diminuer de 22% le risque de développer un cancer du sein chez la femme. (5) Il a même été prouvé que le Thé vert pouvait limiter les risques de cancer de la prostate chez l’homme (6). Une autre étude a montré ses effets bénéfiques dans la prévention du cancer colorectal. (7)

A retenir
De nombreuses études ont montré l’impact positif de la consommation de Thé vert dans la prévention des cancers du sein, de la prostate et du colon.
3

Une aide face au diabète

Toujours d’après certaines recherches, le Thé vert aurait un impact sur le taux de sucre dans le sang et le régulerait. Il aurait donc, de facto, un effet positif dans la prévention du diabète de type 2. (8)

Il a même été prouvé qu’il pouvait limiter le risque de développer un diabète de type II d’environ 42% (9). Le même principe lui permettrait de lutter contre l’obésité.

A retenir
Véritable régulateur du taux de sucre dans le sang, le Thé vert serait une arme anti diabète.
4

Un booster de mémoire

Des études ont été menées sur les effets du Thé vert face à la maladie d’Alzheimer. Elles ont prouvé que le Thé vert prévient l’effondrement de l’acétylcholine. Véritable booster de mémoire, qui s’effondre en cas de perte de mémoire ou de maladie et qu’il inhibe la sécrétion d’enzymes tel que le Beta-Secrase, retrouvé en très grand nombre dans le cerveau de malades d’Alzheimer. (10)

A retenir
Le Thé vert boosterait l’acétylcoline et limiterait le risque d’Alzheimer.
5

Un ami du cerveau

Une étude, réalisée sur des souris en 2007, a montré que le Thé vert riche en épicatéchine améliorait les capacités mémorielles. Il protégerait le cerveau et ses cellules des effets du stress oxydatif et améliorerait ses performances. (11)

Une étude de 2009 est, d’ailleurs, venue confirmer l’effet protecteur de l’épicatéchine contre le stress oxydatif et notamment contre les plaques béta-amyloïdes qui servent notamment à diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. (12)

L’autre élément intéressant dans le Thé vert est la caféine qu’il contient. Bien moins présente que dans le café, elle est sans effet secondaire mais permet par contre de booster notre cerveau. Comment ça marche ? Elle bloque l’adénosine, un inhibiteur de neurotransmetteur et, de cette façon, augmente la multiplication des neurones et le taux de neurotransmetteurs tels que la dopamine ou la norépinephrine. (13)

Le Thé vert contient en plus un acide aminé, la L-Théanine , qui est capable de franchir la barrière hématoencéphalique. (14). Couplé à la caféine, cet acide aminé augmente l’inhibition des neurotransmetteurs de type GABA et a donc un effet relaxant. (15). Il augmenterait aussi la production d’ondes alpha dans le cerveau. (16)

Bref, les deux associés seraient idéaux pour améliorer le fonctionnement de votre cerveau. (17)

A retenir
Composé notamment de caféine et de L-Théanine, le Thé vert a un effet protecteur sur notre cerveau.
6

Une aide reconnue pour la santé de nos os

Une étude, réalisée par l’Université de Hong Kong, a montré que les os de rats exposés aux catéchines du Thé vert ont vu leur croissance augmentait de 79 %. Le Thé vert serait donc très efficace pour re-minéraliser les os. Une avancée dans le traitement de certaines maladies comme l’ostéoporose ! (18)

Il aurait aussi un effet protecteur sur nos dents. Il a été prouvé qu’il avait une activité antibiotique (19) et antivirale (20) intéressante et qu’il pouvait ainsi lutter contre le virus de la grippe ou diminuer considérablement les effets du streptocoque. Du coup, il limiterait les infections bactériennes et notamment les caries. (21)

A retenir
Le Thé vert avec ses propriétés antioxydantes, antivirales et antibactériennes serait l’allié idéal de nos et de nos dents.
7

Un ami précieux pour nos yeux

Une étude, parue en 2010 et réalisée dans des hôpitaux de Hong Kong, a prouvé que la consommation de Thé vert réduisait, de manière intéressante, les effets du stress oxydatif sur nos yeux. (22). Ils sont ainsi protégés des effets d’un vieillissement prématuré.

A retenir
Grâce à son pouvoir contre le stress oxydatif, le Thé vert protégerait nos yeux du vieillissement prématuré.

Et pour le poids alors ?

Avec tous les miracles que le Thé vert est capable d’accomplir pour la santé, il doit bien être capable de nous aider à mincir ou à réguler notre poids. Justement, il le peut et nous allons, de ce pas, vous expliquer ce que les scientifiques ont découvert

1

Une action sur la graisse

Tout d’abord, vous devez prendre conscience que lorsque vous buvez une tasse de thé vert, vous buvez bien plus qu’une tasse d’eau aromatisée ! Sachez-le, c’est un véritable cocktail d’antioxydants que vous ingérez lorsque vous profitez d’une tasse de ce breuvage ! (23)

Parmi eux il y en de plus puissants que la caféine. Les catéchines notamment mais aussi l’EGCG vont avoir une action intéressante en boostant votre métabolisme. De ce fait, ils vont s’attaquer à votre gras. Un vrai bon plan régime !

Vous pourrez en profiter simplement en buvant du thé ou décider d’en profiter encore plus en ajoutant à votre régime des compléments alimentaires à base de Thé vert.

A retenir
La caféine et les l’EGCG contenus dans le Thé vert vont booster votre métabolisme et vont s’attaquer à vos graisses.
2

L’élimination des cellules graisseuses

Pour éliminer la graisse, il faut d’abord que les cellules graisseuses se dissolvent dans le sang. Comment faire ? le Thé vert peut se révéler un allié précieux. En effet, certaines études ont prouvé que le principal antioxydant contenu dans cette boisson, l’EGCG, inhibe un enzyme qui diminue la norépinéphrine, une hormone essentielle dans la lutte contre le gras. (24)

Il a été démontré que le système nerveux utilise cette hormone pour demander aux cellules graisseuses de se détruire. Plus il y a de norépinéphrine, plus les cellules graisseuses répondent. (25)

Et lorsqu’on décide d’associer caféine et EGCG, antioxydants qui se trouvent tous les deux dans le Thé vert, on potentialise ces effets. Cette association permet, en effet, de libérer plus de cellules graisseuses qui vont se transformer en énergie et être dissoutes dans le sang. (26)

A retenir
La caféine et l’EGCG transforme les cellules graisseuses en énergie.
3

Booster notre métabolisme et le pousser à son maximum toute la journée

Tous les êtres humains brûlent des calories à longueur de temps. Même lorsque l’on dort, notre corps poursuit son activité et brûle des calories. Plusieurs études ont démontré que le Thé vert aurait une action qui tendrait à augmenter notre métabolisme et nous amènerait à consommer plus de calories. (27)

Autre effet très intéressant lorsque l’on décide de perdre du poids, le Thé vert boosterait notre métabolisme dans le temps. C’est-à-dire que ces effets dureraient sur la journée et au-delà. (28)

Certaines études ont même prouvé que cet effet perdurait jusqu’à plusieurs mois, si l’on poursuivait la prise de Thé vert sous forme d’extrait. (29) Bien évidemment les résultats dépendront toujours de l’individu. Mais ça vaut le coup d’essayer, vous ne pensez pas ! (30)

A retenir
Le Thé vert augmente le métabolisme dans la durée. Ainsi, on brûle plus de calories quotidiennement et on maigrit plus facilement !
4

Un véritable coupe-faim

Le Thé vert serait, d’après certaines recherches, un coupe-faim intéressant. En modulant l’appétit, il nous permettrait de prendre moins de calories et, le tout, sans effort. Ces études sont cependant controversées et il est donc difficile de savoir ce qu’il en est. (31)

D’autres essais réalisés sur les animaux ont montré que le Thé Vert aurait la capacité de réduire l’absorption des graisses de la nourriture ingurgitée. Ce phénomène n’a pas été démontré sur les hommes. C’est donc encore en cours d’exploration. (32)

Il est difficile de savoir si cet effet coupe-faim est bien réel. Quoi qu’il en soit, le Thé vert reste un excellent brûleur de graisses alors autant en profiter !

A retenir
D’après certaines études, le Thé vert permettrait de réduire l’appétit. Une piste intéressante pour ceux qui veulent s’affiner !
5

Un allié de poids contre la graisse abdominale

Lorsqu’il s’agit de perte de poids, le Thé vert semblerait avoir des résultats discrets. Du moins, d’après les études, il marcherait pour certaines personnes et non pour d’autres. En moyenne, un individu pourrait perdre entre 1kg et 1,5 kg avec le Thé vert. (33)

N’oubliez pas qu’il y a, cependant, un type de graisse auquel il faut vraiment faire attention : la graisse viscérale. Elle pose un véritable problème de santé car elle entraine de nombreuses maladies. Facteur de résistance à l’insuline, elle vous programme pour le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires. Et là, il semblerait que le Thé vert soit efficace. Il réduirait la graisse abdominale de manière intéressante. (34)

Grâce au Thé vert, nous pourrions donc envisager de mincir naturellement, de limiter notre graisse abdominale et de vieillir en meilleure santé. Suivons donc le régime des gens d’Okinawa !

A retenir
Si les résultats du thé vert sur la perte de poids sont modérés, il semblerait par contre qu’il soit efficace sur la fonte de la graisse abdominale. Un véritable intérêt lorsque l’on sait que cette graisse augmente considérablement les risques d’accident cardiovasculaire et de maladies.

Quel Thé vert choisir ?

Il existe de nombreux Thés verts et il n’est pas toujours évident de choisir celui que l’on souhaite consommer. Le plus connu est le thé Sencha mais vous pourrez vous pencher sur d’autres variétés. Vous pourrez vous plonger dans un univers de subtilités et goûter un Gyokuro, un Matcha, un Tencha, un Genmaicha ou un Hojicha. (35)

Parmi toutes ces variétés, le Matcha semble tirer son épingle du jeu. C’est le Thé vert que les Japonais utilisent depuis des centaines d’années pour la cérémonie du Thé. Très riche en antioxydants, il est l’un des thés les plus utilisés actuellement notamment pour aromatiser les smoothies ou les glaces. Il est transformé en poudre.

A retenir
Il existe une grande variété de Thés verts. A vous de choisir le vôtre !

Et le Thé noir ?

S’ils viennent de la même plante, on est donc à même de penser que le Thé vert et le Thé noir ont les mêmes vertus. Le Thé noir a été oxydé et de ce fait, il est moins riche en antioxydants que le Thé vert mais reste quand même intéressant.

En effet, l’ORAC des ces deux thés est sensiblement le même. Ils seront donc, tous les deux intéressants à utiliser dans le cadre d’un régime antiinflammatoire et vous pourrez en plus bénéficier de leur importants effets antiviraux, détoxifiants et stimulants du système immunitaire.

Au niveau de la caféine, il vaut mieux choisir du Thé vert si l’on ne veut ne pas trop en prendre. Le Thé noir est, lui, plus riche, en termes de caféine, et sera à éviter le soir.

A retenir
Le Thé noir et le Thé vert sont tous les deux riches en antioxydants. Le Thé vert est moins chargé en caféine.

Comment le consommer ?

Beaucoup d’études pensent que consommer deux ou trois tasses de Thé vert suffisent pour profiter de ces nombreux bienfaits. Comment en profiter ? Suivez le guide !

  • Placer vos feuilles de Thé dans votre théière.
  • Faites bouillir de l’eau entre 160 et 180°. Laisser infuser vos feuilles entre une et trois minutes.
  • Vous pouvez ajouter un zeste de citron.

Pour le Matcha, réduit en poudre, la recette sera un peu différente.(36)

  • L’eau devra être claire, pure et frémissante.
  • Rincer votre bol à l’eau chaude.
  • Ajouter 1 petite cuillère de poudre de thé matcha et un petit peu d’eau frémissante.
  • Attendez une minute avant de rajouter encore un peu d’eau et de le boire.

Et dans la cuisine ?

Pour certains, notamment au Japon, consommer le Thé vert mélangé à des herbes fraiches est habituel. De cette façon-là, les effets antioxydants du thé sont amplifiés par ceux des herbes. Pour d’autres, ajouter du citron ou un autre agrume comme l’orange apportera au thé une fraîcheur qu’ils apprécient.

On peut aussi retrouver le Thé vert dans d’autres recettes de cuisine et notamment dans les smoothies. Ainsi vous pourrez préparer un délicieux jus à base d’avocat et de thé vert qui boostera vos apports en bons éléments dès le matin !

Le thé Matcha en poudre est, lui aussi, très apprécié en cuisine et servira notamment à réaliser de délicieux muffins. Vous pourrez même vous en servir pour réaliser de délicieuses glaces fait maison.

 

A retenir
Le Thé vert est un véritable allié tout terrain en cuisine. Boisson rafraichissante, tonifiante ou réconfortante, il peut aussi s’inviter dans d’autres recettes. N’hésitez pas à en profiter !

Conclusion

Le Thé vert a fait l’objet de nombreuses études qui, même si certaines demeurent controversées, ont toutes établi que cette plante présentait de nombreux bénéfices pour la santé. Il aurait, notamment, une action intéressante sur la perte de poids et serait donc un allié précieux pour ceux qui souhaitent mincir naturellement.

Associé à un régime anti-inflammatoire et combiné à une activité physique modérée, il vous permettra de récupérer en douceur et en bonne santé la silhouette dont vous rêver !

Sources

1 – https://www.teavivre.com/info/green-tea-history/

2 – https://www.medicalnewstoday.com/releases/102633.php

3 – http://lpi.oregonstate.edu/mic/dietary-factors/phytochemicals/flavonoids

4 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1850635/

5 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16311246

6 – https://academic.oup.com/aje/article/167/1/71/185454

7 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17548688

8 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23803878

9 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16618952

10 – https://www.medicalnewstoday.com/releases/15506.php

11 – https://www.webmd.com/food-recipes/news/20070530/tea-chocolate-chemical-may-boost-memory

12 – https://www.news-medical.net/news/20090712/4/French.aspx

13 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1356551

14 – http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924224499000448

15 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17182482

16 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18296328

17 – http://jn.nutrition.org/content/138/8/1572S.long

18 – https://www.medicalnewstoday.com/articles/164340.php

19 – http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1389172300800389

20 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22184430

21 – https://www.karger.com/Article/Abstract/261407

22 – https://www.medicalnewstoday.com/articles/179965.php

23 – http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1207/S15327914NC340112#.U2tK7fl_t8E

24 – http://dmd.aspetjournals.org/content/31/5/572.short

25 – http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0031938410000703

26 – https://www.nature.com/articles/0801101

27 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10584049

28 – http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17299107

29 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16076989

30 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17882140

31 – http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0955286310001609

32 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15738931

33 – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19597519

34 – http://jn.nutrition.org/content/139/2/264.full

35 – http://www.itoen.co.jp/eng/allabout_greentea/varieties.html

36 – http://www.itoen.co.jp/eng/allabout_greentea/how_to_prepare.html